20 octobre 2017
Accueil » addictologie » étude/rapport » Tableaux de bord tabac des mois d’avril, mai et juin 2017

Tableaux de bord tabac des mois d’avril, mai et juin 2017

Au cours du premier semestre 2017, à nombre constant de jours de livraisons, les quantités de cigarettes livrées aux buralistes ont augmenté de 1,3 % par rapport à celles du premier semestre 2016. Inférieures de 7 % en janvier 2017 (par rapport à janvier 2016), ces quantités sont restées très proches des niveaux de 2016 entre les mois de février et de mai. Les commandes des buralistes ont ensuite été exceptionnellement élevées en juin (+10 %) sans qu’il soit possible de déterminer si c’est le seul résultat d’une forte consommation, peut-être stimulée par une météo exceptionnelle, ou si d’autres facteurs (reconstitution de stocks, diminution de l’approvisionnement par d’autres voies, en particulier les achats à l’étranger, jour en principe férié mais avec des livraisons chez certains buralistes) ont pu aussi jouer.

Les volumes livrés de tabac à rouler ont quant à eux diminué d’un peu moins de 3 % au premier semestre 2017 (relativement au premier semestre 2016). Les effets de la hausse des prix de cette catégorie de produits intervenue en février se sont fait sentir en mars et surtout en avril, mois pendant lequel les quantités livrées ont reculé de plus de 12 %. En juin,  les livraisons sont à peu près revenues à leur niveau de l’année précédente pour le même mois.

Pour l’ensemble des produits du tabac, les quantités livrées sont finalement restées quasiment identiques (+0,6 %) au premier semestre 2017 par rapport au premier semestre 2016.

 

Les ventes de traitements d’aide à l’arrêt (exprimés en nombre équivalent de patients traités) restent sur les cinq premiers mois de l’année bien supérieures à leur niveau en 2016 pour les mêmes mois : +38 % pour l’ensemble de ces traitements, +58 % pour les substituts nicotiniques sous forme de timbres transdermiques. Cet accroissement est sans nul doute un effet du passage de 50 à 150 euros du remboursement forfaitaire des substituts nicotiniques en novembre 2016. Au premier trimestre 2017, plus 127 000 remboursements ont été versés par la CNAMTS, soit plus du double de ceux (forfaits à 50 euros) versés au premier trimestre 2016. L’opération « Moi(s) sans tabac » menée en novembre 2016 par Santé Publique France et la Caisse Nationale d’Assurance Maladie a également certainement contribué à l’augmentation des ventes de traitements d’aide à l’arrêt du tabac. Depuis le record atteint au mois de mars, les quantités livrées pour l’ensemble des traitements d’aide à l’arrêt du tabac sont en baisse, suivant en cela une tendance saisonnière (les ventes de tabac augmentent au premier semestre, celles des traitements d’aide à l’arrêt ont tendance à baisser jusqu’en mai), la diminution étant cependant plus marquée que l’année passée.

Consulter le tableau de bord tabac du mois d’avril 2017 (3 p.)
Consulter le tableau de bord tabac du mois de mai 2017 (3 p.)
Consulter le tableau de bord tabac du mois de juin 2017 (3 p.)