23 octobre 2017
Accueil » Tabagisme Passif, Qualité de Vie et de qualité de l’air dans l’Habitat

Tabagisme Passif, Qualité de Vie et de qualité de l’air dans l’Habitat

Session de formation « Qualité de l’air intérieur et santé : les bons gestes pour l’habitat »

Les jeudi 22 et 29 septembre 2011 – S’inscrire
Objectifs de la formation : Former des professionnels et relais de la ville de Lille pour leur permettre de mener des actions sur la qualité de l’air intérieur et la santé.

  • Améliorer les connaissances des professionnels de la ville de Lille sur la qualité de l’air intérieur (sources, effets sur la santé, conseils),
  • Identifier les personnes ressources en matière de Qualité de l’Air Intérieur (QAI) et de tabagisme sur le territoire de Lille
  • S’approprier des outils de prévention en QAI et tabagisme passif pour une application sur le terrain.

A qui s’adresse cette formation ? Associations, collectivités, professionels des domaines de la santé, du social, du logement ou de l’environnement du territoire de Lille.
Modalités des sessions d’information : 8 à 15 participants (maximum 2 participants de la même structure). Deux journées de formation.

Pour plus d’informations : Téléchargez le document de présentation de la formation. Pour toute question, contactez l’APPA au 03 20 31 71 57 – postmaster@appanpc.fr

Nous passons en moyenne 80 % de notre temps dans des espaces clos. La qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments, et plus particulièrement celle de l’habitat, est une thématique de plus en plus étudiée. Les sources de pollution dans les logements sont multiples : chauffage, humidité, poussière, désodorisant…
Parmi ceux-ci, le tabac figure souvent en première place et les intoxications au monoxyde de carbone sont une priorité régionale de santé publique. Ces nombreuses sources peuvent provoquer des effets néfastes sur la santé, tels que des allergies respiratoires, des nausées, des cancers, voire même aller jusqu’à la mort. Cela n’aurait pas lieu si les occupants des logements avaient recours à des gestes simples permettant de limiter ces dangers.

Ce projet est mené conjointement avec l’association APPA (Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique) membre elle aussi du Groupement Régional de Promotion de la Santé (GRPS) dans le cadre du Plan Régional de Santé Publique (PRSP).
Son objectif général est de réduire les risques liés à la pollution de l’air intérieur et notamment ceux liés au tabagisme passif et aux intoxications au monoxyde de carbone.

Le but du projet est d’informer et sensibiliser les occupants de 300 logements de différentes agglomérations de la région sur la qualité de l’air intérieur et santé par une visite à domicile selon quatre thèmes prioritaires (tabagisme passif, intoxications au monoxyde de carbone, produits chimiques et allergies).
Il s’agira également de :

  • Mener, à l’occasion de la visite dans l’habitat, une enquête sur les connaissances des occupants et sur leurs pratiques,
  • Recontacter les personnes interrogées quelques mois plus tard pour évaluer l’évolution des connaissances et d’éventuels changements de comportement,
  • Développer des préconisations sur de futures actions de communication sur la qualité de l’air à l’intérieur du logement à destination des publics en difficulté,
  • Aiguiller les occupants vers des structures ressources locales
  • Constituer autour de la démarche des comités d’acteurs locaux

Le projet est mené sur trois zones : Roubaix, Armentières et Arras. Des Comités locaux d’acteurs accompagnent la démarche sur chacun de ces territoires. Ils sont constitués de professionnels du secteur sanitaire et social (SCHS, services de prévention santé…), ainsi que de la population visée (associations de riverains, comités de quartier…). Leur rôle est de donner un avis sur la méthodologie de visite à domicile (guide d’entretien…) ainsi que sur le suivi des personnes sensibilisées (aiguillage vers des structures ressources locales) et sur les préconisations de communication qui seront formulées à l’issue du projet.