20 août 2017
Accueil » addictologie » étude/rapport » Si votre grand-mère a fumé, vous pourriez être plus susceptible de développer un autisme

Si votre grand-mère a fumé, vous pourriez être plus susceptible de développer un autisme

Une étude récente, publiée dans Scientific Reports, conclut que si la grand-mère maternelle d’une fille a fumé du tabac pendant sa grossesse, celle-ci est significativement plus susceptible de développer des signes autistiques : elle serait 67% plus susceptible d’afficher certains traits liés à l’autisme. En outre, il a été démontré que si la grand-mère maternelle a fumé, le risque que ses petits-enfants ayant un diagnostic de trouble du spectre autistique (ASD) a augmenté de 53%.
Il se peut que les œufs en développement au sein d’un fœtus soient sensibles aux produits chimiques impliqués dans le tabagisme et que, plus tard dans la vie, le dommage soit toujours présent et puisse éventuellement affecter la progéniture.
« En termes de mécanismes, il existe deux grandes possibilités. Des dommages à l’ADN qui seraient transmis aux petits-enfants, ou une réponse adaptative au tabagisme qui laisserait le petit-enfant plus vulnérable au TSA« . Les dommages pourraient être portés dans les mitochondries, transmises à la génération suivante que par la mère.
Quant à savoir pourquoi les petites-filles plutôt que les petits-fils sont touchés, selon le Prof. Pembrey : « Nous n’avons aucune explication pour la différence de sexe, bien que nous ayons déjà constaté que le tabagisme de la grand-mère était associé à des modèles de croissance différents chez les petits-fils et les petites-filles« . Le résultat de cette étude est la répétition du conseil de ne pas fumer pendant la grossesse.
Cette étude, réalisée par des chercheurs de l’Université de Bristol au Royaume-Uni, a examiné trois générations de données de l’étude longitudinale d’Avon Longitudinal Study of Parents and Children (ALSPAC) débuté au début des années 1990. Au total, 14 500 participants ont participé à l’étude.

Source : « Diagnosed autism linked to maternal grandmother’s smoking in pregnancy« , University of Bristol