20 octobre 2017
Accueil » addictologie » Résultats de l’étude « jeunes conducteurs, alcool et SAM »

Résultats de l’étude « jeunes conducteurs, alcool et SAM »

Les résultats de l’étude menée par les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention auprès de jeunes conducteurs de 18 à 24 ans montrent que la désignation d’un SAM ou d’un capitaine de soirée est devenue un réflexe pour les nouvelles générations de conducteurs : plus de 8 jeunes interrogés sur 10 déclarent avoir recours au principe du conducteur désigné, ne serait-ce que de temps en temps. Cette même étude témoigne cependant de prises de risques individuelles persistantes chez les jeunes conducteurs : près d’un sur trois estime avoir déjà conduit en ayant dépassé le seuil légal de 0,5g/l d’alcool dans le sang.

Cette enquête a été menée lors de deux tables rondes organisées à Lille et Tours. Elles ont été suivi d’une enquête quantitative par internet du 2 au 9 décembre 2013. Un échantillon représentatif de 337 conducteurs réguliers ou occasionnels (conduisant au moins une fois par mois), âgés de 18 à 24 ans, a été interrogé.

79,5% des 18 à 24 ans conduisent régulièrement ou occasionnellement et 42,6% de ces jeunes conducteurs sont des étudiants. Parmi ces jeunes conducteurs interrogés :

  • 86,3 % effectuent une sortie festive au moins une fois par mois,
  • plus de 40% deux à trois fois par mois,
  • et près d’un quart (24,6%) au moins une fois par semaine.

Le  véhicule  personnel  (voiture  ou  2  roues-motorisés) reste  le  moyen  de  déplacement  privilégié  pour  sortir pour 69,7% des jeunes interrogés (vs les transports en commun pour 17,5%).

37% des jeunes conducteurs déclarent qu’une soirée réussie est une soirée au cours de laquelle on boit de l’alcool et près de la moitié d’entre eux (48,9 %) affirment que ne pas boire est mal perçu/mal compris par les autres. Une grande majorité (82,9%) déclare par ailleurs qu’une soirée improvisée est synonyme d’une soirée réussie.
Plus d’un tiers (36,4%) des jeunes interrogés consomment 3 verres ou plus d’alcool par semaine et près d’un interrogé sur deux déclare qu’il lui arrive de consommer plus de 5 verres d’alcool en une seule occasion.
Les types d’alcool consommés corroborent les habitudes de consommation indiquées dans les enquêtes précédentes : alcools forts et bière sont particulièrement appréciés des jeunes lors de leurs sorties festives.

Plus de 4 jeunes interrogés sur 10 déclarent ne jamais conduire après avoir bu, 7 sur 10 connaissent le nombre maximum de verres autorisés et 6 sur 10 le taux maximum légal d’alcoolémie. Pourtant, près d’un jeune conducteur sur trois avoue avoir déjà conduit en ayant dépassé ce seuil légal et avoir eu recours, dans ce cas, à des « parades » imaginant ainsi minimiser les risques pris : conduire lentement, prendre des petites routes, attendre un moment avant de reprendre le volant …
Ces comportements à risques sont à mettre en regard avec une probabilité de contrôle assez faible : deux jeunes conducteurs sur trois n’ont jamais été contrôlés.