18 décembre 2017
Accueil » addictologie » Rapport Mildt : le cas de l’enseignement agricole

Rapport Mildt : le cas de l’enseignement agricole

A partir d’un état des lieux des comportements addictifs observés chez les apprenants de l’enseignement agricole, il s’est agi de recenser les actions de prévention et d’accompagnement entreprises par les établissements d’enseignement et de proposer des pistes d’amélioration du dispositif de lutte contre les drogues et les toxicomanies.

Le champ couvert par la mission concerne le tabac, l’alcool, les drogues illicites (cannabis…) et les cyber-addictions (téléphones portables, réseaux sociaux, jeux video…), dans l’enseignement secondaire, technique et professionnel ainsi que dans l’enseignement supérieur.
La mission n’a pas pu s’appuyer sur des données objectives et chiffrées pour établir un diagnostic de situation. Il manque un dispositif cadre d’observation et de suivi des comportements addictifs des jeunes de l’enseignement agricole technique et supérieur. Seule une appréciation qualitative a pu être faite sur la base de témoignages recueillis ou de résultats d’enquêtes écrites.

Si, globalement, les comportements des jeunes de l’enseignement agricole semblent aujourd’hui comparables à ceux de l’Éducation Nationale, les situations peuvent varier d’un établissement à l’autre, en fonction de différents critères : taille et situation des établissements (urbain, rural), région, filières de formation, internat, environnement socio-économique…

L’enseignement secondaire, technique et professionnel est le plus concerné par le phénomène étudié, en intensité comme en effets. Les conséquences sur la santé, la sécurité et les performances scolaires des apprenants sont d’autant plus sensibles qu’une majorité d’entre eux sont encore mineurs.

La généralisation – voire la ritualisation – des comportements addictifs des jeunes, est qualifiée de « phénomène de société ». Ce phénomène génère des « pratiques de consommation pénalisantes » pour moins de 10% des effectifs auxquels la mission recommande de se consacrer en priorité par un travail ciblé.

Télécharger l’étude

Auteur(s) :