20 novembre 2017
Accueil » addictologie » Plus de comportements à risques vis à vis du tabac chez les sans-domicile fixe en dépression

Plus de comportements à risques vis à vis du tabac chez les sans-domicile fixe en dépression

000043219_25La Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (DRESS) publie dans son bulletin N° 932 de septembre 2015

Problèmes dentaires, tabac, dépression : la santé précaire des sans-domicile  eclat-graa.org/…/er_sante_des_sd-v4-0409.pdf

Plus de comportements à risque vis-à-vis de l’alcool et du tabac chez les sans- domicile en dépression.

La comparaison des profils de consommation d’alcool pour l’ensemble des sans-domicile et ceux ayant déclaré être en dépression révèle une consommation plus à risque chez ces derniers. En effet, la part des consommateurs à risque dépasse 35 % et celle des consommateurs à risque avec dépendance atteint 12 %, alors que les pourcentages s’établissent respectivement à 31 % et 8 % parmi l’ensemble des sans-domicile. La même analyse par sexe met en évidence des comportements à risque différenciés selon le profil des femmes sans domicile : parmi celles qui sont en dépression, plus de 18 % présentent un profil de consommatrices à risque (dont 3,5 % avec dépendance), contre 12 % parmi l’ensemble des femmes sans domicile, la dépendance ne concernant plus que 1,8 % des enquêtées. Chez les hommes, l’écart est moindre, de l’ordre de 4 points, avec toujours plus de consommateurs à risque.