26 mai 2017
Accueil » presse » Nouvelles photos chocs sur les paquets de cigarettes à partir du 20 mai 2017

Nouvelles photos chocs sur les paquets de cigarettes à partir du 20 mai 2017

Le journal Le parisien dévoile un article le 2 mai dernier sur les 14 nouvelles photos chocs qui seront insérées sur les paquets de cigarettes à partir du 20 mai 2017.

Pour ne pas habituer les fumeurs aux différentes photographies présentes sur les paquets de cigarettes, quatorze nouvelles images choc vont remplacer les quatorze déjà en place.

Elles apparaîtront à partir du 20 mai sur les paquets. Une nouvelle série de quatorze images choc va succéder aux quatorze premiers visuels qui s’affichent actuellement sur les paquets de cigarettes. On verra notamment le visage d’une jeune femme sur son lit d’hôpital («fumer provoque 9 cancers du poumon sur 10»), ou une langue déformée en gros plan («fumer provoque le cancer de la bouche et de la gorge»).

 

Autres images très dures : un jeune enfant décédé dans une chambre d’hôpital («fumer peut tuer l’enfant que vous attendez») ou encore un homme dans un cercueil, avec sa femme et son bébé à ses côtés («arrêtez de fumer : restez en vie pour vos proches»).

 - DR.
 - DR.

 

Quatorze nouvelles images chaque année

Ce renouvellement est explicitement demandé par la directive européenne contre le tabagisme qui incite à changer tous les ans les visuels. Ces 14 images illustrent les mêmes messages liés aux pathologies et aux décès provoqués par le tabac. L’an prochain, à la même époque, une troisième série arrivera donc sur les emballages.

 

«En effet, il est établi que le changement des visuels rend plus efficace leur effet sur la population, limitant le risque de s’y habituer», nous explique la Direction générale de la santé. En tout, les services de la Commission européenne ont établi une liste de 42 images.

Selon l’Union européenne, «l’efficacité de ces photos a été testée auprès de 8 000 personnes dans dix États membres. Il s’agissait d’un test en ligne comportant diverses mesures cognitives, émotionnelles et comportementales».

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*