22 novembre 2017
Accueil » addictologie » Nouveaux produits de synthèse identifiés en France depuis 2000

Nouveaux produits de synthèse identifiés en France depuis 2000

Cette note est un inventaire des nouveaux produits de synthèse (NPS) répertoriés par l’ensemble des partenaires du réseau SINTES (Système d’identification national des toxiques et des substances) de l’OFDT.

Au total, 154 NPS ont été identifiés au moins une fois sur le territoire français depuis l’année 2000. Le nombre d’identifications était en constante augmentation entre 2008 et 2013 avec un accroissement important à partir de 2011 (graphique  1). En 2014, 34 substances ont été identifiées pour la première fois en France soit légèrement moins qu’en 2013 (37 substances).
Toutefois, compte tenu du décalage éventuel entre le moment où le produit est saisi ou collecté, son identification et la transmission des informations, ce total est encore susceptible d’évoluer.

Les cannabinoïdes de synthèse (cannabis synthétique), les cathinones et les phénéthylamines sont les familles chimiques les plus représentées (tableau 2). La catégorie « autres » est aussi en forte augmentation, avec de plus en plus de molécules issues de nouvelles familles chimiques comme les arylcyclohexylamines (similaires à la kétamine, par exemple la méthoxétamine) et les arylakylamines (par exemple, le 6-APB).

À titre de comparaison, en 2013, 81 nouveaux produits de synthèse ont été identifiés pour la première fois dans l’Union européenne. Ce nombre est en constante augmentation : 2008 (n=13), 2009 (n=24), 2010 (n=41), 2011 (n=49), 2012 (n=73).

Il est à noter que les NPS identifiés pour la première fois en France durant une année peuvent avoir déjà été détectés dans d’autres États de l’Union européenne au cours d’années précédentes.

Répertoire des nouveaux produits de synthèse identifiés en France depuis 2000.
Dernière actualisation le 13 février 2015 (note créée le 9 mai 2011)