20 octobre 2017
Accueil » addictologie » étude/rapport » Les craintes sur le vapotage ne sont pas fondées

Les craintes sur le vapotage ne sont pas fondées

Les craintes que le vapotage soit une porte d’entrée vers le tabagisme ne sont pas fondées, montre un examen complet des preuves disponibles publié par le Centre de recherche sur les toxicomanies de l’Université de Victoria, Canada.
Les chercheurs ont passé en revue la littérature scientifique : ils ont recensé 1 622 articles et en ont retenu 170. Les preuves montrent que la consommation de tabac chez les jeunes a diminué tandis que l’utilisation de dispositifs de vapotage a augmenté. « Les craintes d’un effet de passerelle sont injustifiées et exagérées« , explique l’investigatrice principale Marjorie MacDonald. « Du point de vue de la santé publique, il est positif de voir les jeunes progresser vers un substitut moins nuisible au tabagisme« .
Parmi leurs autres conclusions, les chercheurs confirment que les dispositifs de vapotage ne libèrent pas de goudron et que les émissions de vapeurs ne contiennent que dix-huit des 79 toxines présentes dans la fumée de cigarette. En outre, la vapeur est présente dans l’air pendant moins de 30 secondes, comparée à 18 à 20 minutes pour la fumée de tabac, réduisant considérablement le temps d’exposition passive.
Enfin, ils ont trouvé des preuves encourageantes que les dispositifs de vapotage pourraient être au moins aussi efficace que les autres substituts de nicotine comme aide à l’arrêt du tabagisme. « Le public a été induit en erreur sur les risques des cigarettes électroniques« , conclut Tim Stockwell, co-investigateur principal. « Beaucoup de gens pensent qu’elles sont aussi dangereuses que fumer du tabac, mais les preuves montrent que c’est complètement faux. »
Cette recherche a été financée par l’institut de recherche en santé canadien.

Source : Renée O’Leary, Marjorie MacDonald, Tim Stockwell, Dan Reist, « Clearing the Air: A systematic review on the harms and benefits of e-cigarettes and vapour devices« , January 2017