21 septembre 2017
Accueil » addictologie » Le Programme National de Réduction du Tabagisme 2014-2019 est disponible en intégralité

Le Programme National de Réduction du Tabagisme 2014-2019 est disponible en intégralité

Le Plan National de Réduction du Tabagisme, qui s’intègre dans l’objectif 10 du Plan Cancer 2014-2019, est maintenant disponible en intégralité.

PNRTEn France, plus de 13 millions de personnes fument quotidiennement. Nous ne pouvons plus nous résigner à ce que le tabac tue 73 000 personnes chaque année dans notre pays, soit l’équivalent d’un crash d’avion de ligne par jour, avec 200 passagers à bord ! Source de cancers, de maladies cardiovasculaires, d’insuffisance respiratoire, de maladies infectieuses, tuant un consommateur sur deux, le tabac nous confronte à une dramatique épidémie qui dure depuis presque un siècle. Nous ne pouvons plus accepter ce fléau qui tue vingt fois plus que les accidents de la route, alors même qu’il est évitable.

La situation empire alors que la législation contre le tabac s’est durcie au cours des dernières décennies. Ce constat m’incite à agir, mais d’une manière différente. Je ne crois pas à la mesure miracle qui réduira, à elle seule, le tabagisme. Plusieurs de nos voisins européens, s’appuyant sur la Convention-cadre de lutte antitabac de l’Organisation mondiale de la santé, que la France a ratifiée il y a dix ans, ont réussi à faire baisser le nombre de fumeurs en adoptant une stratégie coordonnée.
Ce programme s’inscrit dans cet esprit, il s’agit d’un programme d’actions coordonnées ambitieux, rendu possible par la volonté exprimée le 4 février 2014 par le Président de la République à l’occasion de la présentation du plan cancer 2014-2019. Ce programme, mesure 10 du plan cancer 2014-2019, s’inscrit en cohérence avec les autres chantiers stratégiques du gouvernement, en particulier la stratégie nationale de santé et le plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives 2013-2017. Il s’organise autour de trois axes forts :

  • Je veux protéger les enfants et les jeunes pour qu’ils ne commencent pas à fumer. Il s’agira de poursuivre l’effort de débanalisation du tabac, de mener des actions de réduction de la promotion des produits du tabac et d’exposition des enfants au tabac.
  • Il faut inciter les fumeurs à arrêter et les y aider. La plupart des fumeurs souhaitent arrêter leur consommation. Nous allons les accompagner et les soutenir, faciliter leur accès à l’information, à la prise en charge et aux traitements.
  • Je souhaite agir concrètement sur l’économie du tabac pour la rendre plus transparente et qu’elle contribue à la lutte contre le tabac. La lutte contre le commerce illicite sera renforcée.

En nous donnant ces moyens concrets, nous poursuivons un objectif ambitieux : parvenir à ce que dans moins de 20 ans, les enfants qui naissent aujourd’hui soient la première « génération d’adultes sans tabac ». D’ici à cinq ans, la prévalence du tabac devra avoir diminué de 10% et, dans dix ans, être descendue sous la barre des 20% de fumeurs quotidiens.

La lutte contre le tabac est un combat de chaque instant. Le gouvernement et les acteurs publics, mais aussi toute la société, doivent prendre conscience des dégâts que ce produit cause et se mobiliser. Nous avons su le faire pour la sécurité routière, avec des résultats remarquables, nous saurons le faire pour le tabac.

J’ai choisi mon camp, celui de la santé publique, et je sais pouvoir compter sur le soutien des Français.

MARISOL TOURAINE
Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes