20 octobre 2017
Accueil » addictologie » Dossier « Addictions au tabac » dans le Concours Médical de janvier

Dossier « Addictions au tabac » dans le Concours Médical de janvier

La revue Le Concours Médical propose un dossier central intitulé « Addictions au tabac : répéter les interventions à l’occasion de tout contact » dans son numéro de janvier.

Ce dossier sur l’addiction au tabac présente  le parcours de soins spécifique à cette addictions en 4 étapes clés :  l’entrée dans le tabagisme, le fumeur insoucian, le fumeur qui commence à s’inquiéter et celui  désireux de rompre avec le tabac. La première étape commence par la diffusion du tabagisme chez les jeunes.

Les derniers exercices des enquêtes Health Behaviour School-aged Children (HBSC* 2010) et European School Survey Projet on Alcohol and other Drugs (ESPAD 2011) permettent de reconstituer la diffusion du tabac au cours de l’adolescence, de la classe de 6e à la terminale. Même si la France ne dispose pas d’une étude longitudinale représentative des jeunes, les résultats de ces enquêtes montrent bien que l’adolescence est une période clé pour l’initiation et l’essor des conduites addictives, parmi lesquelles le tabagisme occupe une place prépondérante. Or, à l’instar des autres substances psychoactives, le risque de développer une dépendance au tabac, susceptible de générer par la suite des pathologies liées, est d’autant plus important que l’expérimentation intervient tôt au cours de la vie.

http://www.leconcoursmedical.fr/sites/default/files/styles/img_bigslide/public/slider-cm-jan1.jpg?itok=tbefNRVP

Des usages qui s’installent dès le collège…

En classe de 6e, un peu plus d’un élève sur huit (13 %) a déjà essayé la cigarette, une proportion qui augmente de 10 points en 5e puis en 4e, atteignant 52 % en 3e (figure p. 23). Cette initiation au tabac se fait plus précocement chez les garçons que chez les filles (il y a deux fois plus d’expérimentateurs que d’expérimentatrices en 6e : 16 % vs 8 %), mais ces dernières rattrapent leur « retard » dès la classe de 4e (35 % vs 31 % des garçons).

 Marginal jusqu’en 5e, l’usage quotidien concerne 8 % des élèves en 4e et le double une année plus tard. Là encore, le sex-ratio s’inverse en classe de 4e, où la proportion de celles qui fument tous les jours devient comparable à celle observée chez les garçons. Quand ils entrent en 2nde, plus d’un quart des adolescents fument quotidiennement, soit 41 % des deux tiers qui ont déjà essayé la cigarette. La part des usagers quotidiens parmi les expérimentateurs passe à 49 % en 1re, mais décroît ensuite. Après avoir fortement progressé au collège, la diffusion du tabac semble donc fléchir légèrement durant les « années lycée ». Toutefois, c’est à ce moment que s’installe la dépendance : la proportion de jeunes qui fument au moins 10 cigarettes par jour passe de 5 % des usagers quotidiens en 3e à 24 % en 2nde. Ce renforcement du tabagisme est en grande partie lié au fort pouvoir addictif du tabac qui entraîne une intensification de la consommation avec l’ancienneté dans l’usage, mais aussi peut-être à une certaine émancipation des adolescents lors du passage au lycée, avec notamment un contrôle parental moins fort(3).

 Au sein de la population française âgée de 15 à 85 ans, un peu moins des trois quarts des individus (74 %) ont déclaré en 2010 avoir déjà fumé, une proportion comparable à celle observée à la fin des années « lycée » : il est donc peu fréquent qu’une personne qui n’a pas expérimenté le tabac avant sa majorité s’y essaie passé ce cap.

Étape 1 L’entrée dans le tabagisme

  • La diffusion du tabagisme chez les jeunes
    François Beck, Aurélie Lermenier
  • Impact du statut socio-économique sur le tabagisme
    Patrick Peretti-Watel
  • Prévention du tabagisme chez l’adolescent : pistes d’action
    Cécile Bazilier-Bruneau, Laura Rennie
  • Les amis : »ennemis ou alliés » pour la prévention chez les jeunes ?
    Cécile Bazilier-Bruneau, Laura Rennie
  • L’écoute active, fondement de la prévention en milieu scolaire
    Marie-Ange Testelin

Étape 2 Le fumeur « insouciant » sans motivation pour le sevrage

  • Le tabagisme : plus de vingt maladies attribuables
    Dr Jean Perriot, Dr Ludivine Doly-Kuchcik, Frédéric Merson
  • Éveiller la motivation au changement chez le fumeur
    Dr Dorothée Lecaillier
  • Le pharmacien d’officine s’engage dans la lutte contre le tabac !
    Pr Marie-Pierre Sauvant-Rochat, Dr Marie-José Pojer-Medeville
  • Peut-on minimiser les risques ?
    Dr Anne Borgne, Nicolas Bonnet
  • Tabac info service : coaching par téléphone et Internet
    Olivier Smadja
  • Les consultations jeunes consommateurs
    Nicolas Bonnet

Étape 3 Le fumeur qui commence à s’inquiéter

  • Saisir chaque contact entre un fumeur et un professionnel de santé
    Entretien avec le Dr Nathalie Wirth
  • L’arrêt du tabac en entreprise : des bénéfices reconnus
    Pr Bertrand Dautzenberg
  • Tabac et polyconsommation
    Dr Laurent Karila
  • Troubles psychiatriques et tabagisme : une association fréquente et tenace
    Dr Yann Le Strat, Marion Cadranel, Dr Delia Cozzoline, Pr Caroline Dubertret

Étape 4 Le fumeur avec ou sans comorbidité inquiet, désireux de rompre avec le tabac

  • Conduite d’un sevrage : le modèle actuel des « 5 A »
    Dr Anne Borgne
  • Prévention de la rechute tabagique : personnaliser la prise en charge
    Dr Patrick Dupont